Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pablo - Domaine de Crève Coeur
  • Le blog de Pablo - Domaine de Crève Coeur
  • : DOMAINE DE CREVE COEUR Blog d'un passionné de vignes et de vins, du sud, de sa Provence natale, de son petit village de Séguret et du plaisir de la vie !!
  • Contact

Recherche

Archives

6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 21:31
Je reprends le cours de ce blog pour vous parler cette fois-ci en détail de notre cher nectar 2008 !
Ce fut long, il a fallu batailler pour finir cette fameuse fermentation malolactique, mais c'est enfin chose faite !
Je remercie au passage grandement Laurent et le laboratoire Philis pour l'analyse ! Big up !

Pour nos chers passionnés scientifiques, voilà donc l'analyse :

TAV (%vol.): 14,14 (franchement inespéré, vu les 13,5 estimé dans le moût ! les petites levures indigènes, tant décriées, ont vraiment fait leur travail, et mieux que bien !!)
Acidité Totale (gH2SO4/l): 3,83
Acidité volatile (gH2SO4/l): 0,38 (franchement génial pour un vin aprés malo !! reste maintenant à préserver cette valeur !!)
pH: 3,58 (là encore, trés bon pH, assez bas ce qui facilite la stabilité microbiologique du vin, pas besoin de correction !)
Acide malique (g/l): 0,03
Acide lactique (g/l): 0,79
Intensité colorante (A420+A520+A620): 9,7
Teinte (A420/A520): 0,62
IPT: 45,0

Une fermentation malolactique belle et bien terminée ! et des autres valeurs vraiment rassurantes !
Maintenant, c'est à dire dès demain soir, il me faudra donc soutirer le vin, éliminer les lies grossières, et bien sûr le sulfiter (3-4g/hl SO2). Je pense tenter quelques bouteilles en sans soufre, histoire de voir comment cela évolu (enfin, pour voir le temps qu'il faut pour faire du vinaigre.... ou un sublime nectar !! jajaja !!). Cela peut être trés intéressant pour la suite.
Le vin retounrnera en cuve, avant peut être de finir en fût, mais cela reste encore à réfléchir !

Voilà donc les nouvelles toutes fraîches ! Hasta pronto !
Repost 0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 22:49

Bonjour à tous !
voilà donc quelques nouvelles fraiches relatives à notre cher divin nectar favori !
Aujourd'ui, enfin ce soir, a donc eu lieu le décuvage aprés 21 jours de cuvaison (avec un départ tardif en FA). Aprés les dégustations quotidiennes, il est apparu que le moment était venu de procéder à cette nouvelle étape de vinification. L'extraction parait bonne, juste ce qu'il faut. Rien ne servait donc d'attendre plus longtemps.
Le jus de goutte a donc été écoulé, opération complexe car le filtre n'était plus là depuis longtemps, et sur la fin, le robinet se bouchait féquement. Les parties solides ont donc été pressées, et les jus de goutte et de presse ont été assemblés (et oui, trop petit volume pour se permettre de séparer.... dommage, il est toujours intéressant de voir évolué les deux jus et de les assembler (ou non !) par la suite).
Nous voilà donc avec 275l de ce fameux divin nectar ! Le voilà à nouveau en cuve. Il sera soutiré dimanche pour séparer le jus des lies grossiéres. Il est quand même plus agréable de dormir sur ses "lits" fines, non ?
Ce fut un travail bien rude, surtout aprés une bonne journée de travail ! Le métier de vigneron amateur est bien fatiguant, mais tellement magnifique ! C'est une chance que je mesure chaque fois que le me retrouve face àl a cuve et que je goutte l'évolution du jus puis du vin.... enfin, vivement que j'essaye d'en vivre, que je profite pleinement de ma passion !

Revenons à notre nectar !
Place maintenant à la fermentation malo-lactique, transformation enzymatique de l'acide malique en acide lactique. Pour assurer une bonne stabilité microbiologique, je préfére la faire dans la foulée. Le vin sera donc légérement chauffé, pour atteindre au moins les 18-20°C nécessaire au départ de cette malo. Ensuite suivi chromatographique et enfin analyse finale.

Vivement l'analyse finale, on connaitra enfin le titre exact de notre nectar ! Allez je pari sur un 13,5%vol !

Tout se déroule donc à merveille, aucun faux gout, pas d'odeur de colle schotch ! Cela présage un beau millésime !
Quand au nom de la cuvée, j'hésite encore. Enfin, il ne reste que deux noms:
"P'tain de cuvée" ou "Cuvée de l'Internationale" !! J'attends vos avis !

Sinon aujourd'hui j'ai appris que le vin permettait aussi de réduire les risques d'attrapper le rhume ! L'hiver arrivant, pensez aux dégustations préventives ! jajaja !

Allez hasta pronto ! et vive le vin !

Repost 0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 21:12
Sous la presion extrême de notre cher Thibaut, alias Chloro, je me dois de vous tenir au courant des avancées du divin nectar !
Aprés cette belle fête des vendanges, la réalité a vite repris le dessus, et le il a fallu bien s'occuper du petit ! Du coups, moins de temps, pas trop envie de trainer sur le net et tout ça....
Mais bon, voilà, le départ en FA a été plutôt long.... notamment à cause d'une température d'encuvage assez basse, aux alentours de 15-16°C..... puis petit à petit la température est remontée et les levures ont commencé leur traffic dans la cuve. Mais finalement, cette petite pré-fermentaire à froid ne sera surement pas si mal, surtout pour l'extraction de la couleur. Surtout que chapeau de la cuve posé et légérement gonflé, pas un brin d'acétate d'éthyle (odeur de colle schotch), donc nickel !
Les différentes levures se sont donc mises d'accord, et la FA est partie a fond les ballons !
1096-1082-1078-1056 et aujourd'hui 1042 de densité ! La température est elle montée à 26°C aujourd'hui, et semble stagner.... il va falloir monter le chauffage (et oui, avec un si petit volume, le problème est plutôt de monter en T, que de la limiter !!).
Les levures se régalent, et consomment le sucre ! Elles font bien, bientôt il n'y en aura plus, et elles auront accompli leur devoir.... avec leur propre mort au final.... peuchère !

Pendant ce temps, piegeage matin (aie aie le reveil matinal !) et soir, avec remontage à l'air le soir. L'extraction devrait être bonne. Petit à petit, il faudra la gérer par la dégustation, moment crucial de la vinif !
Mais c'est marrant de voir comment jour aprés jour le jus devient vin, comment ce liquide au départ sucré et bien rond, devient souple et structuré (les tanins sont en train d'arriver). C'est assez magique !

Voilà, voilà, tout se passe bien dans le meilleur des monde en ce moment ! Esperons que cela dure ! Ojala !
2008 se présente vraiment bien, mais il reste encore quelques jours à gérer du mieux possible ! Ainsi que les mois qui suivront !

Quel régal en tous cas que d'élaborer ce divin nectar !
Repost 0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 21:28

Voilà, ça y est, les raisins sont rentrés ! Et cela depuis samedi dernier, un fameux 4 octobre ! Les voilà en cuve, prêts a subir le processus naturel de fermentation alcoolique pour ce transformer en ce fameux divin nectar qui nous passionne tous !

Alors commençons par le début, c'est à dire cette merveilleuse journée de samedi. Journée ventée (avec notre bon Mistral), mais bien agréable, avec un beau soleil.
Journée aussi tant attendue depuis si longtemps, aboutissement d'une année de travail, et naissance d'une nouvelle aventure vinique !
Dès le vendredi soir, des amis vendangeurs étaient déjà arrivés, et avec l'aide, oh combien précieuse de Fredo, nous avons commencé à couper les grappes de grenaches.

De belles grappes bien mûres, à l'état sanitaire presque parfait. Quelques souches vigoureuses (toujours les même, surement sur une veine d'eau) avaient bien quelques grappes attaquées par le Botrytis Cinerea (pourriture), mais cela etait vraiment marginal. Un bon tri à la vigne, et le tour était joué !

Les deux compères réunis pour ce moment tant attendu !

Ces vendanges avaient aussi une caractéristique remarquable: celle de réunir des amis de France, mais aussi du Monde ! Et oui, il y avait avec nous Judith, amie Argentine, Marcella, chilienne de Santiago, mais aussi dans l'aprés midi Joo, un Coréen, sans oublier notre cher "parisien" Nuxx !! Ajoutons à cela des aixois, et des locaux, tout était réuni pour une belle fête !

Le fameux groupe de vendangeur du matin !

Enfin, revenons à nos vendanges !
Les grenaches ramassés, il restait maintenant à les mettre en cuve ! Comme nous n'étions pas pressés, nous avons poursuivis par une petite grillade avant la mise en cuve, les raisins séjournant tranquilement à l'ombre !
Laurent, l'oenologue en chef nous a rejoint !
Aprés tant d'efforts (jajaja), le réconfort !

Bien repus, nous avons donc attaqués la mise en cuve.
Erraflage bien sur, avec la nouvelle technique, qui pour de petits volumes, fonctionne à merveille !

Une simple grille pour un résultat vraiment exceptionnel ! Presque pas de parties vertes, et des grains casi tous entiers !
Nous avons ensuite décidé de ne pas fouler la vendange, quelques caisses ayant été écrassée par nos soin, histoire d'avoir un peu de jus !
Des grenaches magnifiques, aux alentours de 13.5-04%vol. Parfait !

Puis, nous sommes redescendus chercher les cinsaults.

Ce fut la blitz-vendange ! Il fallait presque se battre pour trouver une souche à couper ! Puis rebelote, erraflage et mise en cuve. Quelques caisses sont parties en pressurage direct pour la bombonne de rosé !

Les cinsaults étaient vraiment trés beaux, avec de la couleur. Ils ont donc presque tous finis dans la cuve de rouge. Leur proportion sera cette année plus élevée dans le vin final. Mais cette année, cela faut la peine de le tenter !

Nous avons donc tranquilement fini les vendanges, la mise en cuve, le "piegeage-homogénéisateur" du Freod, ainsi que le nettoyage, le tout avec un nombre croissant de compères venus nous aider ! Du coups, tout va plus vite !
Et c'est un peu fatigués mais heureux que nous sommes redescendus à la maison pour aller manger la fameuse daube traditionnelle !
Et là, la fête n'a fait que commencer !
Apéro bien sur, puis une dégustation des vins du Domaine Crêve-Coeur, une petite verticale qui commence à a voir de la gueule ! 2003-2007 !
Et surtout une franche rigolade !

Nous noterons l'apparition de convives non-vendangeurs, qui ont finalement étaient acceptés au banquet ! Enfin, vu qu'il y a un vendangeur non-travailleur (mais reporters !!) présent, il a bien fallu faire preuve de clémence !
Trêve de plasanterie ! Merci à tous les amis de Chateauneuf d'être venus !
Une verticale fort intéressant. Un 2003 déjà bien évolué, un 2004 trés agréable et favori des dégustateurs, un 2005 assez "difficile d'accés" dirons nous, un 2006 pas mal, avec une pointe de volatile, et un 2007 sur le fruit avec un léger gaz encore présent qui partait dés l'aération ! Vivement le 2008 !

Ensuite nous sommes passés à la fameuse daube provençale, repas traditionnel des vendanges, arrosée de trés jolis vins, dans un du Domaine Chante-Grenouille assez exceptionnel !

Une fête qui s'est terminée tard dans la nuit, dans une ambiance de feu !

Et des compères repus et heureux de cette merveilleuse journée !
Il ne manquait que notre cher Thibaut, vendangeur depuis longue date et grand absent de cette journée....
On a tous pensé à toi, Balti !

Pour finir, au petit matin, les cadavres du repas ! Une belle brochette n'est-ce pas !

On notera un petit vin argentin, pas mal du tout !

Et voilà, les vendanges sont finies, les raisins en cuve attendent le départ en fermentation. Une nouvelle étape du cycle s'est terminée, place maintenant à la vinification et à l'élaboration du millésime 2008 qu'il me sera interdit de rater tant les vendanges furent belles !
Une lourde responsabilité m'attend, mais c'est avec joie et passion que je m'y soumets !
Des raisins vendangés dans une telle ambiance ne peuvent donner qu'un vin merveilleux ! En tous cas, il le sera pour nous, car il sera le souvenir vivant de cette superbe journée !

Alors encore mille mercis à tous, et vivement l'année prochaine ! Que la fête recommence !
Hasta pronto pour la suite des événements !
Repost 0