Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pablo - Domaine de Crève Coeur
  • Le blog de Pablo - Domaine de Crève Coeur
  • : DOMAINE DE CREVE COEUR Blog d'un passionné de vignes et de vins, du sud, de sa Provence natale, de son petit village de Séguret et du plaisir de la vie !!
  • Contact

Recherche

Archives

7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 22:37
Bonjour a tous, amis, lecteurs de passage, passionnés de vins !!
Je tenais a vous souhaiter une trés trés belle année 2010 !! qu'elle soit riche en événements heureux et aussi assortie de quelques belles dégustations, émotions, plaisirs et de quelques ivresses !!
Esperons que 2010 soit aussi un beau et bon millésime !! que cette année nous procure de beaux vins, avec beaucoup de caractère !! Les mois qui viennent nous le diront !!
Et puis, ce serait chouette que 2010 soit un grand millésime !! vous comprendrez bientôt pourquoi !!
En effet, 2010 est aussi le début d'une trés grande aventure !!
Laissons encore un peu planer le mystère !!
Bientôt je vous donnerai des nouvelles !!
Repost 0
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 22:14



Bonjour à tous,

alors, voila, aujourd'hui un petit billet pour vous parler de l'avancée du millésime 2009, et des ses petites péripéties !!

Alors, voilà, depuis 2-3 semaines, il fait chaud, trés chaud dans notre belle Provence. Et il n'a pas plu depuis des lustres.... la vigne, qui avait bien poussée grâce aux pluies généreuses de printemps, s'en donnait à coeur joie ! Le développement végétal tournait à plein régime. Et avec ces dernières semaines de journées trés chaudes, le sucre a commencé à sérieusement s'accumuler dans les baies (et le degré probable grimpait fortement du coups !!). On était en avance, fortement en avance.
Par exemple, ici Derriere le Chateau, les grenaches étaient déjà à 13,5% vol. et les cinsaults à 10,5% vol., des valeurs que l'on retrouvaient avant aux alentours de mi-septembre....
Tout est donc en avance ou bloqué (si la sécheresse est trop forte, la vigne stoppe son acitivité). Beaucoup de raisins sont prêts. Ce n'était pas l'année à partir en vacances jusqu'au 5 septembre !!
L'avenir nous dira si cette maturité alcoolique a été suivie par la maturité phénolique (composés responsables de la couleur, de la structure, des arômes,...). A mon avis, selon les terroirs, on trouvera de trés belles choses (je pense aux terroirs plutôt froids (expositions nord, ou est, tempérés), mais surement de moins belles dans les terroirs chauds (exposition sud notamment) où la situation sera peut être pire que 2003....

Mais venons en au titre du billet.
En effet, cet emballement et ces blocages ne pouvaient être freinés que par....... la pluie.
L'eau, arrivant aux racines d'une vigne aux abois, provoque tout d'abord un gonflement des baies, et donc une dilution des sucres. Les vignes bloquées peuvent reprendre leurs activités, et les baies qui commencaient à flétrir peuvent retrouver leur taille parfaite !!

Meteo France annoncait des orages pour hier soir, et puis que dalle..... et cette aprés midi, sans prévenir, on a eu une bonne pluie. Enfin, par endroits: 30mm Derriere le Chateau, 12mm dans la plaine.



 

Reste donc maintenant à surveiller l'évolution des baies suite à ces précipitations, à analyser comment la vigne va réagir.

Va-t-elle se calmer et continuer à murir plus tranquilement, ou va-t-elle du coups continuer à s'emballer, étant du coups dans de meilleures conditions hydriques ?
Seul l'observation nous le dira !!
Voilà encore un aléa qui rend ce métier de vigneron tant passionnant, enfin si l'on aime les choses innatendues et imprévisibles !!

Allez, aprés tant de baratin, quelques photos des vignes malgré tout !! peu représentative de la saison, avec leur couleurs plus ternes, mais les feuilles sont bien là, il n'y a pas eu d'arnaque sur les prises se vues !! jajaja !!

A bientôt pour la suite de l'aventure !!


Repost 0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 17:51
Bonjour à tous,

aujourd'hui, un petit billet pour vous faire part des évolutions du vignobles, passionnantes comme toujours !
Ca y est la véraison a commencé !
En effet, fin juillet, debut aout, commence ce phénomène où les baies se ramolissent un peu et commencent à prendre de la couleur (pour les rouges bien sûr). Alors petit à petit, les gappes se colorent, baie par baie, du vert-jaune au bleu-noir, en passant par une jolie couleur rosée !
Changement hormonal, et chute de l'apex accompagne cette étape. La vigne va enfin se consacrer exclusivement aux grappes et les chouchoutter pour leur amener tous les composants nécessaires !!
Cet été se déroule à merveille. Sec et assez souvent venté, ce qui permet une maturation tranquile. La vigne semble en avance par rapport aux autres années, entre 5 et 10 jours selon les endroits et les appréciations. Resta voir si cela continuera ainsi, car en cas de coups de sec prononcé, la maturation peut etre bloquée et cette avance rattrapée.
Mais pour l'instant, tout va bien !

La véraison et la coloration des baies est aussi un moment fort, car on commence petit à petit a goûter les baies, encore trés acides et trés peu sucrées. Mais on commence a sentir les baies sous la dent, et on se prend à rêver et imaginer le prochain millésime ! Un régal !

Alors voilà, pour mettre en pratique ces quelques lignes, voici une paire de photos prises aujourd'hui.

La parcelle de grenache.

Les baies en train de vérer.

Ici, rien à voir avec les baies, mais une photo du rameau et de son extrémité, on remarquera l'absence d'apex (organe de croissance des rameaux), la vigne va pouvoir se concentrer sur les grappes !!

La parcelle de Cinsaults.

Qui eux aussi commencent à vérer !!

Tout doucement, chaque baie se colore, c'est assez hétérogène.
Cette étape dépend aussi beaucoup du terroir, de l'exposition, du cépage, de chaque cep, de la gestion de la parcelle.
Dans la plaine, presque toutes les grappes sont déjà noires, à la montagne cela commence juste.

Ca y est, on entre dans les dernieres étapes, d'ici un gros mois les vendanges seront là et une nouvelle aventure de vinification recommencera, inlassablement !!

C'est tout simplement passionnant !!
Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 10:53

Le temps passe vite, les jours défilent, et finalement, lorsqu'on remet au lendemain ce que l'on peut faire le jour meme, on arrive à ne pas écrire pendant un mois..... alors aujourd'hui, je répare cet oubli et je vais vous donner quelques nouvelles de mes chères vignes !

Les dernières nouvelles datent de la mi-mai, les vignes avaient poussé, les grappes étaient en train de se former. Depuis, la vigne a fleurie, les grains (nouaison) puis la grappe (fermeture de la grappe) se sont formés petit a petit. Voila maintenant les grappes bien formées.
Une récolte "normale". Assez hétérogene, avec des souches bien garnies et d'autres un peu moins. Cette année, j'ai décidé de bien surveiller le rendement, car certaines souches sont beaucoup trop vigoureuses. Il y aura donc une petite vendange en vert (coupe de grappes vertes) sur ces souches trop productives. Histoire de modifier ce paramètre tant important, de  bien le maitriser, pour, esperons, en constater l'effet !! quitte a faire un peu moins de vin cette année, mais du meilleur !! n'est-ce pas le but ?

Une pousse des rameaux normale, un joli feuillage. Bien sur, il a fallu éliminer (démamer, ébourgeonner) les rameaux non-productifs ou issus de bourgeons secondaires (ceux qui ne sont pas sur le courson ou porteur). Bonne aération de la souche.
Je n'ai pas dépointé (coupe de la cime des rameaux qui secrete une hormone de croissance) et j'essayerai de ne pas le faire. On depointe souvent pour limiter la pousse, et ainsi limiter la casse due au vent et faciliter le passage du tracteur. Le probléme, c'est que ce depointage provoque le départ des entre-coeurs (rameaux secondaires) favorisant un entassement de la végétation (et donc humidité, et mauvais accés des traitements aux grappes). Et puis, j'ai l'impression que l'on bouscule, modifie la vie hormonale normale de la plante, ce qui ne me parait pas trés bon.... je reste persuadé qu'il faut éviter (si possible) de dépointer, ou alors le plus tard possible (le mieux, aprés l'arret de croissance). Du coups, j'ai relevé les gobelets avec un échalat et cette année, comme les rameaux retombaient, je les ai attaché entre eux, a la façon des vignerons de Cornas (Vallée du Rhône Nord), en créant un pont entre deux souches. Efficace et esthétique !!

En complément du relevage, j'ai aussi effeuillé au niveau des grappes et cela au moment de la nouaison. Et j'ai aussi enlevé les entre-coeurs (jusqu'a celui au dessus de la grappe) pour aérer au maximum la souche. Le résultat est flagrant.

Bref, cette année tout se déroule a merveille. Le temps est clément, meme si en juin, le vent a soufflé, que ce soit le Mistral ou le vent du sud, occasionnant pas mal de dégats (casse de rameaux). J'avais heureusement attaché les rameaux.
Un développement des maladies assez limité. Pas de mildiou (quelques rares taches qui séchent déjà), mais un petit peu d'oidium, qui m'oblige a rester vigiliant malgre tout. Il a relativement peu plu, ou alors la pluie était combinée a une certaine fraicheur.... pas les conditions ideales pour le mildiou, du coups tres peut de cuivre appliqué cette année.

Maintenant il fait bien chaud, l'été est vraiment parti.

Par contre, l'esca (maladie du bois) se regale cette année. Il fait des ravages dans les cinsaults, et une souche de grenache et une de mourvedre sont atteintes dans les gobelets.... rien pour le combattre (l'arsenite de soude a été interdit, heureusement !!), on ne peut que constater les dégats.... rageant..... alors il faut couper les souches atteintes et les bruler au plus vite.... ca fait vraiment mal au coeur....

Voila donc en vrac quelques nouvelles !
Pour finir, quelques photos du vignoble:

Les gobelets de grenache

Le gobelet de Carignan, le meme que celui de l'article précédent.

Gobelets de grenache et pont de feuillage entre les deux (type Cornas !!)

Les cinsaults palissés

Et pour finir, une petite video de pulverisation (merci Fredix pour le pulvé a dos, le top !!)


J'allai oublier, le millésime 2008 est en bouteille, et il me plait de plus en plus ! peut etre le meilleur réussi à ce jour !
Allez, on tachera de progresser chaque année !! jajajaja !!
Hasta pronto !!
Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 14:40

Me voila donc de retour de mon périple sudamericain..... un peu triste d'avoir quitté un continent et des pays que j'aime énormement. Mais un retour est toujours le début d'un nouveau départ !

Retour donc, et ici à Séguret, c'est le printemps, la nature s'est réveillée, et explose comme chaque année ! Quelle beauté ! Chaque année je découvre et redécouvre des petites fleurs, des plantes que je ne connaissais pas ou que je n'avais pas remarqué. Le mois de mai est vraiment merveilleux !

Qui dit réveil de la nature, dit redémarrage du cycle de la vigne. Ca y est, elle a commencé a bien pousser, les rameaux sont beaux et s'élancent fiérement vers le ciel ! Comme pour essayer de s'échapper, de se défaire de leur innéluctable lien au sol, à l'immobilité géographique qui caractérise bien les plantes ! Les rameaux se développent, les grappes sont formées (avec une belle sortie !), et les futurs raisins sont déjà là.
L'herbe aussi a poussé, et même abondamment avec les multiples pluies de ces derniers mois. Il a donc fallu la couper (en la laissant au sol dans les gobelets, technique du mulch), bécher autour des remplaçants et sous le rang pour les cinsaults. Du travail, agréable, et surtout sans produits chimiques.
Il va bientôt falloir relever les premiers fils de palissage des cinsaults, et maintenir la végétation des gobelets.
Pour prévenir une éventuelle casse dûe au vent.
Premier traitement aussi, cuivre et soufre, pour continuer l'inlassable lutte contre les maladies cryptogamiques (mildiou et oidium).
Mais tout se présente de la meilleure des manières, l'optimisme est de rigueur !
Reste maintenant à espérer que le temps, la météo ne nous joue pas de mauvais tours. Le travail de la vigne est tellement dépendant du ciel, et de ses caprices (cf la grêle qui est tombée dans le sud-ouest, une catastrophe). Tout le travail peut etre si vite anéanti. Le métier de vigneron est intimement lié à la nature et ses aléas. De quoi mettre pas mal de stress !! Mais c'est aussi ce qui en fait le charme !!

Avant de vous mettre quelques photos, une petite anecdote.
En discutant dernièrement avec l'ancien propriétaire des grenaches, je lui demandais l'année approximative de plantation des gobelets. Il m'a dit qu'il n'était pas né quand cette parcelle vi le jour. Il a 76 ans......
Mes petits grenaches ont donc au moins 76 ans....
Tant d'années plantés là, tant de millésimes vécus.... une intemporalité qui laisse songeur.... une histoire de presque un siècle.... à l'époque, tout le coteaux était planté de gobelets, travaillés au cheval.

Ce devait être vraiment magnifique....

Maintenant, cette parcelle reste le témoin vivant de cette l'époque.
Je vais donc encore plus la chouchoutter, la mener le plus loin possible dans le temps, en faire qui sait un jour la vigne plus vieille de la région (avec tous ces arrachages, cela arrivera vite !!).
Cette discusion fut vraiment un grand moment d'émotion !!

Allez, voilà quelques photos datant du 16 mai.

Les gobelets de grenache.

Un gobelet de Carignan.

Un gobelet de grenache.


Un habitant des lieux !! content de balader dans les hauteurs !!

Les cinsaults, où il reste encore du travail !!

Tout est donc reparti !! vivement la suite, c'est tellement passionnant de suivre chaque étape du cycle de la vigne !!
Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 18:06
La nouvelle année est commencée, les bonnes résolutions ont été dites, et il va falloir maintenant les tenir ! Vis à vis de ce blog, je vais m'attacher à être plus actif, à tenir un rythme soutenu !! Ojala !!
Bien, cela étant dit, il reste maintenant à mettre cela en pratique ! 
Et pour commencer l'année, je vais vous parler de la dernière arrivée Derrière le Chateau, de mon dernier délire en date: un tracteur Mc Cormick 137D de 1965 ! Une antiquité en somme !
Il est arrivé fin décembre juste avant Noel, et attend son baptême !
Alors, sans plus attendre, voilà une petite photo de la bête:

 
Voilà donc l'histoire de l'arrivée de ce tracteur Derrière le Château:
cela faisait quelque temps que je regardais par ci par là si je ne trouvais pas une bonne affaire, un petit tracteur vigneron, histoire de m'amuser un peu, et puis aussi de pouvoir commencer à travailler dans le cas où ma recherche de vignes serait fructueuse. J'avais donc l'oeil vif !
A l'occasion d'une balade dans la vallée du Jabron (vers Monfroc ! face nord du Ventoux) pour aller y faire du VTT avec le Nuxx, je passais donc par Montbrun. Et là, au bord de la route se trouvait notre tracteur. Aprés quelques mois de négociations, le voilà maintenant à Séguret !
Il démarre au quart de tour malgré son âge plutôt avancé (1965 !!), et est même équipé d'un griffon qu'il me faudra par contre restaurer (dérouillage et peinture).

Pour la sécurité, il me faudra aussi lui mettre un arceau, car la conduite en coteaux peut vite s'avérer délicate !
Enfin voilà, un nouvel arrivant ! Et que sais-je, peut être que j'ai manqué d'un petit tracteur étant tout petit, mais cela est maintenant rétabli !

Sinon, profitons de ce petit message pour vous donner quelques news du vin rouge 2008. La fermentation malo-lactique semble maintenant terminée (d'aprés les chromatographies papier), un échantillon sera analysé demain, et le verdict sera là. Esperons que ce soit bel et bien terminé, histoire de sulfiter le vin, et le stabiliser pour qu'il passe le reste de l'hiver tranquilement dans le froid de la cave !
Enfin, je vous raconterai !
Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 20:18

Je reprends le fil de ce blog pour vous souhaiter à tous une trés trés belle année 2009 !

Que cette année qui commence soit pour vous tous synonyme de réussites dans tous les domaines, mais aussi et surtout une année pleine de trés belles découvertes viniques et de dégustations plus chouettes les unes que les autres !
Que le vin reste encore et toujours l'objet de multiples émotions et de joies, mais aussi de grands moments de partage !
2009 sera encore un nouveau millésime, espérons qu'il soit le meilleur possible !

Alors, bonne année, et bonnes dégustations à tous !

BONNE ANNEE

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 09:31
Entre les orages et les pluies, assez récurrentes ces derniers temps, et qui commencent à préoccuper les vignerons, j'ai eu le temps de prendre quelques photos pour vous montrer l'avancée de la croissance végétative des petites vignes.
Le printemps est donc arrosé, vraiment arrosé, environ 350mm depuis le début de l'année. Mais pour l'instant tout se passe bien. La vigne profite de ce temps clément pour pousser et les feuilles sont d'un si joli vert. Le stress hydrique ne devrait pas être extrême cette année. Mais toute cette pluie laisse craindre le développement des maladies type mildiou et oidium (pour qui cette alternance de pluies et de chaleur est parfait !). Quelques petits foyers par-ci par-là, mais rien de grave pour l'instant.
Mais cela suiffit à alimenter les discussions et à mettre un peu de piment en ce mois de juin !
Il faudra être vigilant, traiter tactiquement, surtout si l'on n'utilise que des produits de contact type cuivre et soufre.
Encore un millésime de vigneron !
Mais qui j'en suis sûr sera magnifique au final !
Point négatif, des journées de fort vent, qui a occasionné un peu de casse de rameaux, mais là encore rien de grave. Un peu de grêle aussi dans la plaine, trés localisée, mais sans réelles conséquences majeures.

Mais revenons à nos moutons !!

Début juin, la vigne commence à fleurir. Le phénomène est déjà bien avancé dans la plaine ségurétaine, et commence Derrière le Château !



Les grappes sont assez nombreuses et généreuses.
Etape cruciale que le fleurissement !!

Mais la vigne a donc poussé comme je vous le racontais, et j'ai donc dû réfléchir à mes échalas sur gobelet.
Quelques rameaux étaient déjà couchés sous leur propre poids. Aux alentours, les dépointeuses sont déjà de sortie. Je persiste à vouloir essayer de dépointer le plus tard possible, voir peut être pas du tout si la technique de relevage fonctionne.
J'ai donc commencer à relever un peu le feuillage sur les gobelets (sur les cinsaults palissés, rien de plus simple !!). J'ai entouré chaque cep d'un fil de lycra, et les rameux se tiennent entre eux ! Le piquet étant là en cas de besoin ! Pour l'instant cet échalas n'est pas encore indispensable, mais je me suis rendu compte que avec le poids, ces rameaux allaient surement pencher d'un côté, et ne pas rester bien droit. Et c'est là où notre cher échalat sera utile !!
Affaire à suivre donc !!



Voilà un petit aperçu !!
Quant à l'herbe, elle a elle aussi bien poussé. Un petit coups de débrousailleuse et le tour est joué !

Hasta pronto !
Repost 0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 23:57

Le printemps est maintenant bien entamé, la nature profite de ces périodes assez pluvieuses pour pousser et s'exprimer avant le dur été, assez fréquent en Provence.

La vigne arbore déjà de beaux rameaux, et les travaux en vert ont commencé: ébourgeonage et relevage.
Mais la vigne n'est pas la seule à pousser sur un sol non soumis au diktat des désherbants chimiques ! Les herbes elles aussi s'en donnent à coeur joie ! Il faut alors les couper, ou tout au moins limiter leur expansion. Garder de l'herbe permet d'aérer le sol (par leurs racines), de le maintenir humide. Mais se laisser gagner par leur expansion implique ensuite une concurrence hydrique accrue avec la vigne, ainsi que des éléments favorables aux diverses maladie, le mildiou notamment. La gestion de l'herbe est donc délicate, mais passionnante pour celui qui tente de recréer un équilibre sur sa parcelle.

L'herbe, ou plutôt les différentes herbes d'une parcelle sont aussi le support à la biodiversité. Les abeilles et les insectes y viennent, les araignées s'y réfugient ! Et la parcelle prend vie !
Désherber chimiquement revient à supprimer tout cela en quelques jours.....

Alors qu'il n'y a rien de plus beau que de croiser une petite coccinelle, une abeille, ou un quelconque insecte au détour d'un cep lors des travaux d'ébourgeonnage !! 









































Le cycle de la vie redémarre inlassablement !
Tout se présente plutôt bien à ce jour, espérons que cela dure !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Repost 0
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 17:39

Petit à petit, la vigne commence à se réveiller, doucement, hésitante à cause de ce temps changeant alternant periodes de chaleurs et vagues de froid et de Mistral. L'herbe pousse, les premières fleurs s'épanouissent, les premières salades sauvages grandissent, et le vigneron entre dans une nouvelle periode de gros travail !

La température du sol est maintenant remontée au dessus du zéro de végétation (10°C) et les métabolismes se sont donc remis en route, la sève a déjà recommencé à circuler, entrainant avec elle les hormones de croissance (gibbéréline, cytokine, auxine).
Les bourgeons sont ont maintenant bien gonflés, certains sont en encore timides, d'autres laissent apparaître leur bourre et quelques débuts de feuilles, d'autres encore sont déjà bien développés ! Affaire de précocité selon les cépages, selon le porte-greffe utilisé, selon l'âge du cep !

En voilà quelques illustrations :































Ce n'est encore qu'un début, mais c'est bel et bien le signe que la vie reprend aprés sont repos hivernal.
Le printemps est vraiment magnifique !



C'est beau un sol qui vit, une nature qui s'exprime et rien n'est plus merveilleux que de vivre au rythme de ses cycles et saisons !

Je voulais aujourd'hui partager avec vous ce petit moment de contemplation et de bonheur si simple !
Il ne manque que le Mistral pour que le tableau soit parfait !
A vous de l'imaginer ! Mais alors attention couvrez vous bien !
Repost 0